LES RANDONNEURS DE L'HARMAS

LesChemins sont notre Domaine

ICI le circuit   Là Les Photos

 

Le soleil est au rendez-vous, tant mieux parce que la pluie de vendredi dernier nous a suffit.

27 gais lurons sont venus à Cairanne pour user leurs semelles sur ce tracé d’environ 10km.P1190997

Avant de partir, Pierre assis sur le bord du coffre de sa voiture nous invite à prendre une petite potion à tour de rôle pour dynamiter les mollets.

Tout d’abord, un peu de route bitumeuse pour entamer la marche et rejoindre de beaux sentiers comme on les aime avec les senteurs naturelles des herbes et des fleurs sauvages. Le mistral modéré ne nous gêne pas, il n’est pas froid, même moi je suis en manches courtes.

Quelques petites montées banales pour les baroudeurs que nous sommes nous élèvent jusqu’à la route. Sur un panneau indicateur nous pouvons lire : col le débat 251m. (Personne n'a souhaité débattre de quoi que ce soit) Pas une seule trace de neige, il doit falloir ajouter un 0 à 251 pour la voir. On en profite pour boire une gorgée d’eau avant de traverser la voie et continuer de plus belle. Le chemin bordé d’arbres est agréable, sur une longue ligne droite il ya des pins bien alignés de part et d’autre, on dirait une autoroute pour randonneurs. Nous avons remarqué le seul cocon de chenilles processionnaires existant parmi ces centaines d’arbres. Je crois que c’est à ce moment là pendant une pause que Jeanine nous à raconté cette anecdote qui lui est arrivée je ne sais plus où. Je vous la relate. Avec des marcheuses, au cours d’une balade, elles se sont assises sur un bas côté dans la nature je ne sais plus où et se sont retrouvées avec des fourmis partout sur le corps au point d’être obligées de se dévêtir pour s’en débarrasser. Avec Dany nous écoutons ce palpitant récit d’aventure bouche bée et ensemble de dire à regret « et voilà ! Nous n’y étions pas ce jour là ». Tout s’est bien terminé, elles ne se sont pas faites dévorées.

Nous refermons la boucle de notre itinéraire en arrivant à l’église protégée par des remparts bien entretenus d’où nous dominons la plaine autour de Cairanne, un régal pour les yeux. Nous finissons la rando par la route jusqu’au parking. Il est 17h et André nous annonce 10km 200.

Tous les vendredis ne se ressemble pas, celui là était sympa.

 

A.P