LES RANDONNEURS DE L'HARMAS

LesChemins sont notre Domaine

Le Circuit

 

Dimanche 8 mai, 15 paires de jambes musclées se sont données rendez-vous à Sainte Jalle commune située en Drôme provençale.

J’aime bien la pétanque mais là les joueurs exagèrent, ils ont organisé un concours de boules sur notre parking, nous avons quand même pu garer nos autos. Comme ils étaient nombreux et chez eux on a préféré ne rien dire.

Le temps est favorable avec du soleil voilé par moment, juste comme il faut pour marcher.2016 05 08 modi 001

La rando s’intitule le col d’EY, qui dit col dit? ……. Ascension bien sûr. Nous montons progressivement, ce n’est pas trop pentu. Comme à chaque fois des petits groupes de discussion se forment entre les uns et les autres, échangent sur tous les sujets tout en avalant les hectomètres.

Nous suivons un sentier assez large marqué en jaune (PR). Aux abords d’une propriété privée nous hésitons à passer, André parti en éclaireur (au cas où le terrain serait miné) nous invite à le suivre après vérification. Le ou la propriétaire des lieux doit rechercher la paix intérieure dans la méditation,  nous avons remarqué un transat seul posé au milieu du pré d’environ  5000 mètre carré.

 Peu après changement de décor, le chemin est envahi par la végétation et le marquage a disparu c’est pourtant le bon itinéraire, il est visiblement délaissé. Zut ! J’ai perdu mes lunettes de soleil accrochées sur la sangle de poitrine, pas question de les abandonner j’en ai déjà égaré une paire il y a quelque temps lors d’une rando surprise. Pascal se propose de m’accompagner pour refaire le chemin inverse. Ouf ! Elles sont là 200 mètres plus bas heureusement je m’en suis rendu compte assez rapidement. Nous arrivons  au  panneau indiquant le col d’Ey altitude 750m planté sur le bord de la route fraîchement goudronnée. En face se trouve une stèle sur laquelle est inscrit le nom d’un libériste (pratiquant du vol libre) décédé accidentellement en 1983. L’endroit propice propose plusieurs zones de décollage pour les amateurs de parapente. C’est à cet endroit que nous croisons quelques cavaliers eux aussi en randonnée.

12 h 30, posons ici nos séants sur les cailloux, c’est cool, manger  son casse croûte en dominant cette large vallée magnifique avec Ste Jalle en contrebas, çà rend le pain meilleur. Aujourd’hui nous avons 3 bouilleurs de cru pour nous arroser le sucre sacré. Le mélange d’élixir  nous change quand même le comportement, Jean-Pierre qui est plutôt un garçon sérieux s’est mis à émettre des sons bizarres du genre tribal invoquant je ne sais quel dieu. Par bonheur ce fut de courte durée.

Dans le dernier tiers du parcours, 2 possibilités, soit tout droit et plat, soit plus à gauche une voie montante pour les plus braves, la jonction se fait à environ 1 km. Tout au long de notre promenade bous avons été attentifs aux jolies fleurs jaunes, bleues, blanches,…… Odile, Jeanine et Mireille nos botanistes amatrices nous égrènent les appellations de ces belles plantes dont j’ai oublié les noms dans l’heure suivante. J’ai retenu seulement le coucou, et le muguet, trop facile.

Nous retrouvons le parking au bout des 15 km de cette boucle agréable.

Vivement la prochaine.

A.P