LES RANDONNEURS DE L'HARMAS

Les Chemins sont notre Domaine

21 JANVIER 2019  ICI les photos

Ce lundi nous sommes de sortie pour la rando d’Annette direction la combe de Canaud. Nous sommes à sept sur le parking du naturoptère deux voitures suffisent pour nous rendre à Flassan lieu de départ.

Dans la voiture, l’afficheur de la température extérieure indique moins 1 degré. Au débarquement à Flassan nous avons hâte d’en découdre avec les six cents mètres de dénivelé annoncés histoire de nous réchauffer. Ici pas de vent, c’est déjà bien.

Nous allons marcher sur la pente douce toute la matinée sur de beaux sentiers parfois PR, GRP et GR. Le balisage mériterait un peu de rafraîchissement. Nous restons sous la futaie à l’ombre mais c’est agréable, nous foulons un sol caillouteux et par endroit recouvert d’un épais matelas de feuilles mortes.

Nous blaguons de bon cœur, tout le monde aime rire et nous ne nous en privons pas. Des vestiges de constructions en pierres sont adossés à la paroi rocheuse, ils servaient jadis d’abris pour les plus petits aux bergers et les plus grands pour les moutons.

Arrêtons nous, le maître des lieux nous apparaît sur l’autre versant ensoleillé, j’ai nommé le Ventoux, c’est beau ! Quelques photos et reprise de la dernière portion plus raide pour arriver à la petite chapelle Saint-Jean pour midi.

L’heure sacrée de se restaurer à sonné. Commençons par un petit apéritif gentiment amené par Annette. C’est un apéritif un peu spécial qui se déguste à la cuillère. Explication : c’est un rhum arrangé fabriqué par Annette elle-même seulement la température un peu basse a épaissi le breuvage en consistance yaourt mais pas de problème, ça reste excellent.

Nous sommes installés au pied de la chapelle pour profiter du petit carré d’herbe ensoleillé. Pour son confort, Philippe se coltine une énorme pierre  qu’il déplace au gré de la rotation de la terre pour rester sous les rayons du dieu solaire. L’appétit s’est bien ouvert pour tous, nos dents sont comme des baïonnettes. Une fois repus reprise de la bouteille de rhum arrangé pour alléger son transport retour, c’est tellement bon.

Est-ce raisonnable d’accepter la potion proposée par Philippe ? Un petit coup de poire ça ne se refuse pas.

La difficulté ascensionnelle étant passée, nous descendons le reste du parcours vers nos voitures. Le chemin est bordé d’arbres et divers végétaux par moment espacés qui nous donne l’occasion de revoir le mont Ventoux, c’est beau. A chaque fois qu’il est visible, « regardez ! C’est beau ! » (rires)

L’arrêt détente est programmé à Bédoin dans un bar accueillant. Annette qui nous aime a aussi réalisé une fameuse brioche des rois qu’elle nous partage et comme il en reste qui s’est porté volontaire pour une autre part ? Eh bien non je ne me dénoncerai pas !

Nous devons rentrer, toutes les bonnes choses ont une fin, un grand merci à Annette pour ses attentions, sa belle rando.

Vivement la prochaine !

A.P